Dos de Cabillaud un Peu Thaï et Purée de Patates Douces à la Noix de Coco

On aura vraiment voyagé ce soir … On a même fini le repas en tuant un lapin ; )


Dos de cabillaud un peu thaï pour deux personnes:

- 2 morceaux de dos de cabillaud (surgelés chez moi)
- Une boîte de lait de coco (environ 20 cl)
- Fond léger de poisson (acheté en bocal en Allemagne) 15 cl
- Un oignon émincé
- 2 gousses d’ail hachées
- Un doigt de gingembre haché
- Curcuma, poivre noir, coriandre moulue …
- Une poignée de noix de cajou broyée
- Une pointe de sambal oelek

Mettez votre poisson à dégeler dans l’après midi.

Faites revenir l’oignon émincé à feu doux dans un peu d’huile d’olive, laissez le dorer, ajoutez l’ail et le gingembre en baissant le feu. Laissez revenir quelques instant, puis ajoutez les 15 cl de fond de poisson ou vous aurez délayé les épices et le sambal oelek. Versez le lait de coco, mélangez. Corrigez l’assaisonnement (Sel, poivre, épices).

Coupez le feu (J’ai des plaques électriques qui réagissent mal) ou mettez à feu doux une quinzaine de minutes. La sauce va épaissir. Au préalable, ajoutez un peu des noix de cajou, gardez en pour la décoration.

Remontez un peu le feu, plongez les deux morceaux de poisson (décongelés) dans la sauce pour une petite dizaine de minutes.

Servez avec l’accompagnement de votre choix. Ici Purée de patates douces au lait de coco et julienne de poivrons et carottes.

Dos de Cabillaud un Peu Thaï et Purée de Patates Douces à la Noix de Coco

Purée de patates douces à la Noix de coco pour 2 personnes:

- 2 belles patates douces oranges
- 3 cuillères à soupe de lait de coco
- Sel et poivre noir

Faites cuire les patates douces dans un fait tout pendant 15 minutes environ (avec environ 2 cm d’eau ou de bouillon au fond).
Réservez les dans un plat, écrasez à la fourchettes, ajoutez le lait de coco pour détendre.
Salez et Poivrez.

Pour la julienne, il faut couper les légumes (poivron rouge, jaune et vert, carottes) en bâtonnets minces et les faire revenir quelques minutes dans la poële pour les attendrir « légèrement ».

Laisser un commentaire