Salade au Melon, Crevettes, Avocat et Coriandre

Je l'expliquais il y a peu sur mes réseaux sociaux, j'ai arrêté le sucre. Je n'ai jamais été un bec sucré. Je ne cours pas après les pâtisseries et le chocolat. Mon gros souci, ça a toujours été les apéros, les plateaux de fromages, les tapas, l'alcool.
Bref. J'ai supprimé tous les sucres rapides, industriels, ajoutés, blancs. Je ne conserve que les vrais sucres lents (céréales et légumineuses complètes type sarrasin, lentilles, quinoa, épeautre etc ...) et les fruits crus. Ça a été très compliqué au début. Je suis passée par un véritable "sevrage". J'ai eu une période où mon corps en demandait sans cesse. Mon estomac hurlait la nuit. Ma glycémie me jouait des tours. Psychologiquement, je suis passée par une période assez difficile. Toute triste, à plat. Concrètement, ça a duré un mois. Oui, je sais, c'est long un mois. Mais au final, c'est quoi dans une vie ?

Pourquoi ai-je arrêté le sucre ? J'ai un pancréas "sensible". Déjà avant le bypass, j'avais des tendances à l'hypoglycémie. J'avais faim tout le temps. Depuis le bypass, toutes mes constantes sont basses: vitamines, tension, sucre, cholestérol, triglycérides ... Il parait que c'est bien pour certaines choses. Mais ça fatigue. Je reprenais du poids aussi et après ce combat, comment "accepter". Le retour de la tyrannie. Je manquais de fer. Cruellement. Le combo hypoglycémie/anémie, pour faire du sport (ou juste vivre), c'est compliqué. Tu fais des malaises, tu t’essouffles. Tu as l'impression de porter 20 kilos de plus sur tes épaules. Tu survis. Surtout si comme moi tu tiens à bien gérer ta vie et que tu n'es pas la reine de la procrastination. Il a fallu trouver des solutions. Et vite, parce que nerveusement je commençais dangereusement à lâcher et à m'épuiser. Pour le fer, on m'a fait des perfusions. Mais pour le sucre, j'ai du composer toute seule face à mon frigo et mes nombreuses assiettes.

Le bilan est ... comment vous dire ... Incroyable. Je n'ai plus d'hypoglycémies fonctionnelles. Je n'ai plus "faim". Mon humeur est stable. Je suis en forme. Je ris tout le temps. J'ai perdu 8 kilos. Je fais du sport 2 à 3 fois par semaine (aquabike et natation). Je dors comme un bébé. Je suis beaucoup moins dégommée au réveil. J'ai une peau éclatante, beaucoup plus lisse.

Je dois vous préciser qu'on m'a changé mes compléments alimentaires. Je prends désormais WLS Forte, spécifique au bypass. La B12 à 12 000%, révolutionnaire.
Je vous précise aussi que je mange beaucoup de bon gras: saumon, œufs, avocat, graines, oléagineux, huile d'olive etc. Ça ne m'a pas empêché de perdre du poids.
Et je vous précise aussi que parfois, je fais un écart, pour goûter, pour faire plaisir, mais en toute petite quantité pour ne pas trop "payer". Quand on est blogueuse food, c'est parfois difficile de composer avec cette nouvelle hygiène de vie sans passer pour une connasse healthy qui suit la tendance.

salade melon avocat crevette coriandre (1 sur 7)

On me demandait il y a peu si je pense envisageable de tenir cette hygiène actuelle "à vie". Je vous avoue que je suis dubitative. Au delà de la volonté, les aléas de la vie font qu'il est parfois difficile de rester constant. La nourriture est affective et j'ai toujours pris des kilos émotionnels. Si j'arrive si facilement à me "reprendre en main" au printemps, je sais aussi que c'est parce qu'on sort de l'hiver et que forcément je vois la lumière. J'arrive plus facilement à me  booster en voyant les beaux jours arriver et se rallonger.
Il y aura sûrement des épisodes de "relâchement". Et encore. Sans certitude. Parfois, le simple fait d'avoir conscience de ses faiblesses rend plus fort.

J'espère vraiment qu'avec le temps j'arriverai à rester aussi constante que l'est mon pancréas désormais et à conserver ce goût pour les aliments bruts et sains. Bien évidemment, je m'accorderai des écarts (des friiiiiiiiiites, de la mayonnaise et un bon cidre) quand j'aurai retrouvé le poids que je souhaite atteindre et je pourrais être moins "dure" avec moi. Remarquez, c'est assez drôle parfois d'être une connasse à Perrier rondelle.

salade melon avocat crevette coriandre (2 sur 7)

Il vous faut
Pour 2 personnes

- 4 poignées de mesclun
- 16 crevettes cuites
- 1/2 melon
- 1 avocat
- 2 cébettes
- 4 c à s d'huile d'olive
- 2 c à s de vinaigre de framboise
- Fleur de sel
- Poivre du noir

salade melon avocat crevette coriandre (5 sur 7)

Pelez et videz le melon et détaillez le en dés. Épluchez les crevettes. Effeuillez la coriandre.
Découpez l'avocat en lanières.

salade melon avocat crevette coriandre (6 sur 7)

Déposez le mesclun dans des bols. Parsemez de melon et crevettes. Ciselez la cébette et ajoutez. Ajoutez la coriandre. Salez et poivrez. Versez deux cuillères à soupe d'huile d'olive et une de vinaigre de framboise. Ready to eat !

salade melon avocat crevette coriandre (7 sur 7)

Stylisme: Assiette Coupe Collection Arborescence Poivre Revol

Track: Laisse parler les gens - Jocelyne Labylle, Cheela & Passy

4 Responses

  1. Une jolie salade comme je les aime !
  2. Un vrai sevrage en effet ! Il faut une volonté à toute épreuve pour tenir la distance, surtout si le premier mois est difficile. Bravo en tout cas Réjane, et merci pour cet article ;-)
  3. Parfait, tout ce que j'aime :)
  4. Génial cette salade ! Et puis au passage en plus de la photographie, tu es bonne écrivain ;-)
  5. […] Une idée à tester : cette salade d’avocat, melon et crevettes. […]
  6. […] Une idée à tester : cette salade d’avocat, melon et crevettes. […]

Leave a comment