Le Curry Vert de Leïla

"Les mets sont chargés de souvenirs. Chaque bouchée nous ramène un peu chez nous". Ces deux phrases proviennent du film Les recettes du bonheur. Que j'ai beaucoup aimé.

A mes yeux, la nourriture est affective, comme la musique. Peut-être parce que je suis une affective. Trop. Souvent animiste. Je souffle une âme dans chaque instant.
Le curry vert que je vous propose aujourd'hui a la chance de me rappeler deux souvenirs, dont un est particulièrement inavouable.

curry vert

Mais le premier souvenir, c'est une soirée avec Leïla.

Leïla et moi, nous nous croisons depuis plusieurs mois. Sur des évènements, salons et soirées. Vue de ma fenêtre, je la trouvais très (pré)occupée, très réservée et j'avais l'impression qu'on ne jouait pas dans la même cour. Masterchef, Chefs à bords, côtoyer des grands noms de la cuisine locale et d'ailleurs, prendre des cours de cuisine, on n'évoluait pas dans le même univers. Même si on a toutes deux un blog de cuisine. J'avais l'impression que j'étais dans un monde parallèle.

Pour le concours Au Gré des Bières, je me suis mesurée à elle en finale. Je savais que j'allais me faire rétamer. Mon manque de confiance en moi, qui popotte et prends des photos sur son balcon, je l'avais au bout des doigts pendant tout le concours.
Et au final, je me suis amusée. J'ai sorti la cuisine qui me ressemblait et j'ai été surprise qu'elle ait de la valeur. Surprise qu'elle ne me rétame pas avec 4 bons points d'écart, je me souviens de son sourire timide et son stress palpable.

Et puis un jour, Leïla m'a envoyé un mail pour me demander des conseils en photo culinaire. Je suis tombée de ma chaise. Je bidouille, je ne lis les manuels que sous la torture. Je fais des photos comme je cuisine, au feeling.
Cet après-midi là, je ne lui ai pas été d'une très grande aide. Vu de ma fenêtre. Toujours. Je lui ai parlé de mes habitudes, mes outils. On a comparé nos matériels puis on a papoté, de tout, de rien. De bouffe, d'expérience, de souvenirs, de complexes. Naturellement.

Puis on s'est fait un dîner au Bistrot Coco, tout aussi passionnant. On a pris les mêmes plats, mais pas les mêmes vins. On s'est émerveillées de leur cuisine. On a parlé de religion, d'éducation, de relations et le temps a filé à toute allure.

Quand elle m'a proposé de venir à sa soirée de Noël entre filles, j'ai été super touchée. Mais j'avais un peu peur à l'idée de ne connaître personne. Ne pas savoir si j'y trouverais ma place (ma problématique). Et au final, cette soirée a été un feu d'artifices. J'ai ri, partagé, été moi-même en quelques minutes avec des femmes de tous horizons que je ne connaissais pas. Ce soir-là, Leïla nous a préparé un curry vert que je qualifie de merveilleux. J'ai passé ma soirée a grignoté des bâtons de céleri trempés dans une sauce à la cacahuète et à la betterave, divine. J'ai bu un peu trop de crémant et je me suis couchée à 3h du mat' alors que je travaillais le lendemain. Ce soir là, j'ai à nouveau parler de tout et de rien avec différentes femmes, dont la générosité, l'enthousiasme, l'implication et la foi débordaient de leurs yeux. Et j'ai été fière de faire partie de ce chœur pour la soirée.

curry vert-2

Ce curry vert avait des saveurs fraiches, authentiques, marquées ... un peu comme les récents moments que j'ai passé avec Leïla.
Il est temps de vous livrer sa recette !

Il vous faut
Pour 4 personnes

- 4 blancs de poulet
- 400g de riz
- 1 à 2 briques de lait de coco

Pour la pâte de curry vert

- 10 brins de ciboule
- 2 petits piments
- 2 gousses d'ail
- 1 racine de gingembre fraîche (50g environ)
- 2 tiges de citronnelle
- 15 feuilles de basilic asiatique
- 1 botte de coriandre
- 2 citrons verts
- Huile d'olive

curry vert-3

Râpez le gingembre, hachez les piments (virer les pépins) et préparez la citronnelle (n'utilisez que le cœur et coupez en rondelle sur environ 6 cm).

Dans un mixer : broyez le gingembre, les piments et la citronnelle avec la ciboule, l'ail, le basilic, la coriandre, le zeste d'un citron, le jus de 2 citrons et 5 c à s d'huile d'olive.

Coupez les filets en gros cubes. Faites mariner dans la moitié de la pâte de curry au moins une demi-heure (jusqu'à une demi-journée au frigo) .

Faites chauffer le wok à feu vif avec un peu d'huile. Y jetez les cubes de poulet et faire revenir pendant 5 minutes. Pendant ce temps, faites cuire le riz.

Ajoutez dans le wok, le reste de la pâte de curry vert et le lait de coco. Portez à ébullition puis laissez mijoter 5 minutes (on peut rajouter une c à s de sucre).
Salez et poivrez.

 

curry vert-5Track: Antoine 2 - AaRON

3 Responses

  1. Ma chère Réjane, ton article m'a collé des frissons ! La vie est loin d'être un long fleuve tranquille mais elle nous réserve quelques belles surprises (des rencontres essentiellement !) qui la rendent merveilleuse. Je suis très heureuse d'avoir croisé ton chemin et toutes mes amies le sont aussi ! Derrière ton talent de cuisinière, il y a une belle générosité, une rage de vivre et un petit grain de folie qui font de toi une femme exceptionnelle ! N'en doute jamais et surtout ne change rien ! Vive les soirées entre filles, les masques mayo, les shampooings à la bière et les peelings mac do !!! Tout plein de bisous ma poulette
  2. Cette assiette me plait beaucoup !
  3. Très beau plat et super appétissant ! A dévorer absolument !
  4. <strong>2dumfounded</strong>

Leave a comment